2021: OMBRE OU LUMIÈRE

Pour quelqu'un qui adore sortir de sa zone confort, 2020 m'aura bien servi. Plusieurs d'entre nous avons été éprouvés, aigris et divisés par cette année bien spéciale. Mais du même coup, celle-ci a fait jaillir la lumière sur nos grandes capacités de résilience, de persévérance et sur notre bonté immense. Alors que l'année se termine et qu'instinctivement on voudrait faire le bilan, oublier le plus dur et passer à autre chose, la crise nous garde en alerte. Notre lassitude et notre inconfort n'y changent rien; il faut s'adapter pour survivre. Le vaccin qui arrive pourra sûrement contribuer à sauver des vies et nous éviter que la vague se transforme en tsunami. Mais il n'en reste pas moins qu'il faudra encore s'adapter pour survivre. La mère des virus n'est pas morte et nous ne sommes pas des dieux. Nous sommes des êtres humains. Ce qui fait notre force et aussi notre faiblesse, c'est notre intelligence qui parfois nous donne l'impression d'être plus brillants que mère nature au point d'en défier les lois et de bousiller l'écosystème dont nous dépendons. C'est aussi notre intelligence qui nous fait croire que nous sommes meilleurs que les autres et qui déclenche le mépris, la condescendance, la critique facile et aussi sans oublier la bêtise humaine. Dans la jungle, un seul de nous ne fait pas long feu, il nous faut un groupe pour survivre. Ensemble nous sommes assez brillants pour transformer l'impossible en possibilités et nous protéger les uns les autres.

En mars dernier, je ne donnais pas cher de mon entreprise de vêtements écoresponsables fabriqués localement.  Mais heureusement pour moi, avec la crise est venue la révision de nos priorités comme société et tout à coup, l'achat local est devenu au goût du jour. Ce qui a permis à plusieurs entreprises comme la mienne de se faire connaître d'un plus grand nombre et de ce plus grand nombre est venu plus de clients … Le pouvoir d'une communauté... Grâce à vous, j'ai pu réengager Daniel, Patricia, Josianne, Cathia et Carole. J’ai aussi pu engager Guylaine, Fadhila, Sylvie, Julie et Josée. J'ai redonné des contrats à Emmanuella, Karina, Marc, Clive, Maryse, Michel, Sébastien, César, Jean-François et bien d'autres. C'est ça l'humanité et la force d'un groupe! Sans vous, je n'y serais jamais arrivé et sans eux Message Factory et Oöm Éthiwear n'existeraient pas. Ensemble, nous pouvons revoir nos habitudes de vie et de consommation et faire de ce monde un lieu où il fait bon vivre pour toutes espèces vivantes.

2020 nous aura fait voir la plus laide et la plus belle partie de notre humanité. 2021 nous attend avec son lot de défis. Mais rappelons-nous que nous avons toujours le pouvoir de choisir en qui et en quoi nous voulons croire. Chacun de nous possède sa part d'ombre et de lumière. Il faut toujours choisir lequel des deux on veut nourrir. En mode survie, c'est le bon moment pour laisser tomber les futilités et choisir de faire des gestes bons pour nous, notre communauté et notre planète. Il est essentiel d'être vigilant et de garder l'esprit critique parce que nous faisons tous partie de la solution.  Nous devrions aussi penser à lever notre chapeau bien haut à ceux qui sont au front afin de sauver l'humanité, parce que ce ne sont pas des dieux, mais des êtres humains ordinaires comme vous et moi qui tentent de poser des gestes extraordinaires. Serons-nous de ceux qui se cachent derrière leur écran pour rabaisser l'humanité à son niveau le plus bas ou de ceux qui posent des gestes d'amour, de bonté et de gros bon sens? L'ombre ou la lumière?  Choisissons la lumière, je vous en conjure! Car le vaccin à lui seul ne suffira pas à nous sauver.

Enfin, je me joins à toute l'équipe de Message Factory pour vous dire que nous vous sommes des plus reconnaissants de nous permettre d'exercer un travail porteur de lumière. 

Prenons soin les uns des autres ❤️  Nous sommes tous reliés.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés